• vraiimgkulli.jpg
French English German Italian Portuguese Russian Spanish
Smaller Default Larger

CONTEXTE

Depuis 1982, la Casamance, région naturelle du Sud du Sénégal, est en proie à un conflit armé dévastateur qui oppose l’Etat central au Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC). Depuis plus de 30 ans, la Casamance assiste impuissante, à la propagation du phénomène de la violence. En effet le conflit a fait apparaître plusieurs formes de violences perpétrées envers les populations, en particulier les femmes, et qui restent dans la majorité des cas impunies légalement (viols, tortures, mines, braquages, enlèvements, etc.).

En plus de la situation globale de pauvreté dans laquelle vivent les populations, le conflit a fortement dégradé les conditions de vie des habitants de la région. Les femmes et les enfants qui constituent les couches les plus vulnérables en période de conflit continuent de payer un lourd tribut. Ils subissent dans leurs chairs et leurs esprits diverses sortes de violences qui prennent diverses formes :

  • Violence physique : enlèvements, séquestrations, tortures, exécutions sommaires, victimes de mines ou amputés d’un membre (au cas où ils survivent).
  • Violence psychologique : traumatismes et stress liés à l’insécurité, à la violence, isolement social des femmes ou jeunes filles ayant été victimes de viol en tant que mère, épouse, fille ou parente des hommes détenus, tués ou portés disparus.
  • Violence économique et social : conditions sociales très difficiles, difficultés d’accès aux services, déscolarisation, moyens de survie élémentaire, grande précarité économique.
  • Violence liée au genre : viols, humiliations, avortements forcés, grossesses non désirées, etc.

Aujourd’hui la Casamance connait une période d’accalmie dans le conflit, mais elle n’est pas ressentie chez les femmes et enfants plongés dans le tourbillon de la violence. Malgré le silence des armes, on constate une recrudescence des violences basées sur le genre, avec une certaine mutation dans leurs formes, ainsi que les profils des auteurs qui ne sont plus que les porteurs d’armes, mais aussi des civils.

S'inscrire à notre newsletter

Nous Contacter

Pour plus de renseignements

Centre Kullimaaroo, Lot 5 Cité

SOMIVAC - ZIGUINCHOR

Tél : 33 990 00 24 ou 77 730 57 38